Atelier d’échange sur les enjeux et opportunités du secteur minier : La Chambre des Mines de Guinée et la GIZ s’engagent dans la promotion du développement communautaire

PHOTOS giz 825

La GIZ, en collaboration avec la Chambre des Mines de Guinée, a organisé le 28 juillet 2016, un atelier qui a regroupé près d’une dizaine de sociétés minières et dont l’objectif se décline comme suit :
• échanger sur les défis et les opportunités concernant le développement communautaire
• présenter le Projet Gouvernance Régionale du Secteur Extractif en Afrique de l’Ouest (GRSE) de la GIZ.
Les sociétés minières représentées à l’atelier sont la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), EGA (ex-GAC), Bellzone, Alcoa, la Société des Mines de Fer de Guinée (SMFG), Alufer, Wega Mining et Alliance Minière Responsable (AMR).
La Chambre des Mines de Guinée était représentée par Mr Chaikou Yaya Diallo, Directeur Exécutif p.i. et deux employés qui ont pris part aux travaux de l’atelier.
L’ouverture de l’atelier a été marquée par le mot de bienvenue de Mr Ismaël Diakité, Président de la CMG, qui s’est réjouit de l’organisation de cette rencontre qui aborde un sujet « d’actualité et prioritaire » pour les compagnies minières.
En effet, Mr Diakité a expliqué que la bonne marche des opérations minières dépend de la licence sociale obtenue par les entreprises, auprès des communautés qui les abritent.
Cette licence, a-t-il ajouté, est une « pièce maitresse de l’existence et de la renommée » d’une compagnie minière qui aspire à se développer.
C’est pourquoi, le PCA de la CMG a exhorté les participants à accorder une attention soutenue à la question de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) qui reste le levier utilisé pour faire évoluer les entreprises et les amener à contribuer au développement durable.
Par ailleurs, Mr Diakité a salué le partenariat stratégique existant entre la CMG et la GIZ avant de plaider pour le renforcement de ce partenariat aussi bien en Guinée qu’à l’échelle sous régionale, plus précisément dans le cadre des initiatives de l’Union du Fleuve Mano.
Pour terminer, le PCA de la CMG a réitéré l’engagement, la disponibilité et l’enthousiasme de son institution à encourager et à soutenir la collaboration avec la GIZ.
Le mot de bienvenue du Président de la CMG a été suivi de la présentation de la GIZ et de son Projet, par Mr Mamadou Alpha Diallo, Responsable de l’exécution du programme du Projet GRSE.
Selon Mr Diallo, la GIZ intervient dans 130 pays et compte ainsi, de par le monde, près de 17.000 collaborateurs. C’est une entreprise privée à utilité publique et qui obtient ses principaux contrats du Ministère allemand de la coopération internationale.
Quant au programme, GRSE, il s’exécute dans le cadre de la Mano River Union et concerne des pays comme le Libéria et la Sierra Leone en sa première phase ainsi que la Cote d’Ivoire et la Guinée jusqu’en 2018.
Au cours de l’atelier conduit par la consultante Elise Vigier, les organisateurs et les participants ont mis l’accent sur des questions comme le renforcement des capacités des administrations minière et fiscale, les relations avec les communautés, la responsabilité sociétale des entreprises minières et les questions de développement durable dans le secteur minier.
Le mot de la fin a été prononcé par le Directeur Exécutif de la CMG.
Avant de déclarer solennellement la fin de l’atelier, il a dit que la CMG, en tant que cadre de concertation, est disponible pour ses membres et doit servir, conformément, à leurs préoccupations et dans la mesure de ses possibilités.
Le Directeurs Exécutif a ensuite salué et loué le partenariat entre la CMG et la GIZ qui lui a permis, sur la période 2009-2011, d’étendre et de pérenniser les acquis en matière de lutte contre le VIH-SIDA sur les sites miniers. Le Projet de Partenariat Public- Privé mis en œuvre, à cet effet, par la CMG, la GIZ et Partenaire Contre le Sida a permis de documenter la proposition Guinée pour sa candidature à la série 10 du Fonds mondial.
Par ailleurs, Mr C.Y. Diallo a exhorté les entreprises minières à collaborer, dans le cadre de la CMG qui demeure le meilleur cadre de concertation car l’Union fait la force.
Enfin, le Directeur Exécutif p.i de la CMG a annoncé que deux autres partenariats sont en cours de finalisation, notamment avec le Fonds mondial portant sur une subvention pour le renforcement de la lutte contre le Sida sur les sites miniers et un Accord entre la CMG et le Ministère de la Santé Publique pour le renforcement de la lutte contre la paludisme.
C’est pourquoi, il a invité les entreprises à prendre part, très prochainement, aux cérémonies de signature de ces deux partenariats.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *