Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives : Le plaidoyer du Secrétariat Exécutif de l’Itie-Guinée à la réunion de la Fédération des Chambres des Mines de la CEDEAO à Conakry

Sur invitation de la CMG, M. Mamadou Diaby, Secrétaire Exécutif de l’ITIE-Guinée a pris part à la cérémonie d’ouverture des réunions de la Fédération des Chambres des Mines de la CEDEAO à Conakry, le 2 mai 2018. Mettant à profit l’ opportunité qui lui a été ainsi offerte, il a informé les Sociétés minières que la Guinée doit passer un examen en vue de sa validation, par le Secrétariat international de l’ITIE, à partir du 1er juillet 2018. Cette validation passe par une évaluation très importante dans la mesure où elle requiert le respect de toutes les exigences de l’ITIE.
Les Entreprises minières étant partie prenante au processus de l’ITIE, le Secrétaire Exécutif de l’ITIE-Guinée a donc invité les Sociétés minières à participer activement à :
– L’élaboration du Rapport 2016 qui reste l’un des éléments d’appréciation de l’évaluation, en remplissant les formulaires de déclaration et en les communiquant à temps à l’Administrateur indépendant
– Aux réunions du Comité de pilotage où sont prises les décisions
– Au financement du processus de l’ITIE en Guinée
Pour rappel, la Guinée a été déclarée pays conforme aux normes de l’ITIE en juillet 2014, et concernant l’ITIE, il faut noter que plusieurs pays du monde regorgent d’énormes ressources pétrolières, gazières et minérales dont l’exploitation génère d’importants revenus. Paradoxalement ces ressources n’ont pas engendré le développement souhaité du fait de la mal gouvernance, du manque de transparence et du non- respect de l’obligation de rendre compte aux populations ; d’où l’expression « la malédiction des ressources minières ».
Pour inverser cette tendance, la société civile a fait du lobbying à travers les cinq continents pour exiger la transparence dans le secteur minier. C’est ainsi que l’ITIE est lancée en 2002. L’adhésion de la Guinée au processus a été faite en 2005.
Moustapha KEITA

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *