Visite sur les sites miniers : La Chambre des Mines de Guinée préoccupée par la recherche de solutions aux problèmes rencontrés par ses membres

Une délégation de la Chambre des Mines de Guinée vient d’initier et de boucler une visite de terrain, auprès de deux de ses membres, plus précisément sur les sites de la Société minière de Dinguiraye (SMD) et de la Société Anglogold Ashanti de Guinée (SAG), exploitant l’or en Haute Guinée.
Cette délégation de la CMG, conduite par son Président Malick N’Diaye, comprenait M.Chaikou Yaya Diallo et Moustapha Keita, respectivement Directeur Exécutif et Chargé de Communication de l’institution.
Du 24 au 29 novembre 2018, la mission a effectivement échangé avec les responsables de ces deux Sociétés sur les principaux défis qui les interpellent et le rôle dévolu à la Chambre des Mines, en tant que défenseur des intérêts de tous ses membres.


Au cours de la mission, le Directeur Exécutif de la CMG a également procédé à la remise de médicaments ARV et de compteurs CD4 aux structures sanitaires des deux Sociétés, dans le cadre des activités de lutte contre certaines maladies menées par l’institution à travers son Projet Santé. Ces activités relatives, notamment, à lutte contre VIH/Sida, le paludisme et la tuberculose sont effectivement menées aux bénéfices des membres de la CMG et des populations riveraines de leurs sites d’exploitation.
Pour le détail, il convient de retenir que la mission a commencé par la rencontre avec M. Martin White, Directeur de la SMD, entouré de ses plus proches collaborateurs. Cette rencontre a été mise à profit pour discuter des problèmes rencontrés par la Société auprès des communautés et dans ses relations avec les autorités publiques. Parmi les difficultés rencontrées, figurent en bonne place les remous sociaux consécutifs aux demandes excessives des populations locales. Ces populations n’hésitent pas à ériger des barricades et à entreprendre des actions violentes qui perturbent très souvent la production de la Société. En outre, les responsables de la SMD ont déploré l’absence des autorités locales (sous-préfet ou maire) ou d’interlocuteurs, littéralement chassés de la zone par des populations qui leur sont hostiles. Par ailleurs, ces mêmes populations ne se gênent pas pour investir la concession de la SMD pour y extraire l’or en toute illégalité.


D’autres problèmes, et non des moindres, assaillent la SMD qui, malgré les clauses de sa convention renouvelée, reste confrontée aux problèmes de la TVA avec le Ministère du Budget et celui des cahiers de charges (dédouanement) avec la Direction nationale des Douanes.
En guise de réponse aux préoccupations formulées par la SMD, la CMG a vanté les mérites du Guichet unique et du renouvellement automatique de l’approbation des cahiers de charges avant de préconiser des rencontres périodiques avec les autorités concernées par ces différentes questions. Dans la foulée, le PCA de la CMG a demandé à la direction de la SMD de bien vouloir lui adresser, pour toutes fins utiles, une copie des différentes requêtes qu’elle fait parvenir aux autorités.
Pour terminer, il faut rappeler que Selon le nouvel avenant, le troisième du genre depuis l’implantation de la SMD en Guinée en 1990, la Société bénéficie du renouvellement de sa convention et de son gisement situé entre les préfectures de Siguiri et de Dinguiraye, à Lefa.
Dans ce nouveau document adopté à l’unanimité des 74 députés présents à la plénière du 15 mai 2018, il est prévu d’importants aménagements.
En effet, la société qui bénéficie d’une superficie exploitable de 1500 Km2 entend investir 365 millions $ pour améliorer sa production de 6, 7 tonnes par an actuellement à plus de 10 tonnes d’ici 2024.
Quant à l’étape de Siguiri, elle a été marquée par la visite de la nouvelle usine de la SAG et celle des habitations précaires construites intentionnellement, par les communautés riveraines, à proximité des rejets de boue de l’usine. Ces communautés, selon les techniciens de la SAG, espèrent tirer une compensation financière de ces habitations en cas de déguerpissement du site à cause des risques inhérents à une telle promiscuité.


Une rencontre de haut niveau s’est ensuite tenue entre l’équipe de la CMG et le staff de la SAG dirigé par M. Abdourahmane Diaby, son Directeur Général. Au cours de l’entretien, les deux parties ont évoqué, entre autres, les problèmes de cohabitation causés par les demandes démesurées des communautés, l’importance de l’implication des autorités à tous les niveaux dans la recherche de solutions aux problèmes de ces communautés, la nécessité du respect de ses engagements par l’Etat ainsi que les récurrentes questions de la TVA et des cahiers de charges…
Dans son intervention, la CMG a mis l’accent sur la nécessité d’une collaboration étroite entre les Sociétés minières pour adopter des stratégies communes pour résoudre les problèmes qu’elles ont en partage et pour exiger du Gouvernement le respect de ses engagements.


Pour sa part, le Directeur Exécutif de la CMG a donné de larges informations sur les activités en cours dans le domaine de la Santé, la tenue prochaine de sessions de formations pour les cadres des Sociétés minières par HEC Paris et la position de la CMG par rapport à l’épineux problème né de la décision du Conseil d’Administration de la CNSS, portant relèvement du plafond du salaire soumis à cotisation de 1 500 000 GNF à 5 000 000 GNF.
Par ailleurs, les deux parties sont convenues de l’importance de réunions périodiques entre les autorités, les partenaires de la CMG et les dirigeants Sociétés minières, pour trouver des solutions idoines et pérennes aux différents problèmes qui se posent.


Ensuite, il convient de noter que selon l’agence Ecofin, en 2017, la mine Siguiri a produit 324 000 onces d’or, en hausse de 25% en glissement annuel.
En tout état de cause, les directions de la SMD et de la SAG ont apprécié et salué cette visite de courtoisie de la CMG, venue s’imprégner des réalités sur leurs sites respectifs et toucher du doigt les difficultés rencontrées par ses membres afin d’y trouver des solutions efficaces.
C’est pourquoi, la CMG compte étendre l’initiative de ces visites à d’autres Sociétés, membres de l’institution, sur tout le territoire national.

M. K

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *