Assemblée Générale 2019 de la Chambre des Mines de Guinée : Gros plan sur la situation du VIH dans les zones minières

 

A l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de la Chambre des Mines de Guinée tenue le vendredi 28 juin 2019, Dr Youssouf Koïta, Coordinateur national du programme de prise en charge sanitaire et de prévention des IST, VIH / SIDA et des Hépatites a donné des informations sur la situation ou la prévalence du VIH dans les zones minières .
Dans son exposé qui a retenu l’attention des participants, Dr koita a déclaré en substance que :
La prévalence du VIH Sida est de 1,5% dans la population en général alors qu’elle est de 3,6% chez les femmes enceintes. Au sein de la population des zones minières, elle est de l’ordre de 5 à 6%.
Par ailleurs, sur 120 mille séropositifs vivant en Guinée, 50 000 seulement sont sous traitement ARV. Autre information de taille : L’Etat guinéen investit 50 milliards de francs guinéens par an tandis que le Fonds mondial donne de 10 à 11 millions de dollars par an. Ces fonds n’arrivent à prendre en charge que 50% de la population qui est dans le besoin.
C’est pourquoi, a-t-il ajouté « tout l’enjeu se trouve dans les zones minières notamment à Sangarédi, Kamsar, Friguia, CBK, Léro, la SAG, Gbenko et sans parler des zones qui ne sont pas reconnues officiellement ».
Plus loin, il interpelle les Sociétés minières pour « aider le gouvernement et ses partenaires à lutter contre cette maladie. Ce sont les bras valides qui sont malheureusement touchés … Des jeunes de 20 jusqu’à 40 ans au maximum sont tous à risque. » parce que « de plus en plus, les bailleurs de fonds se retirent de la gestion du VIH/Sida en laissant la lourde responsabilité aux Etats. »
M. KEITA

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *