L’exploitation minière face au Coronavirus: le président de la Chambre des mines rassure au lendemain du premier cas (Interview)


Le secteur minier, véritable locomotive de l’économie de la Guinée, gagnerait mieux à voir l’épidémie de Coronavirus vite contenue. C’est pourquoi les acteurs de ce secteur sont mobilisés pour participer à freiner la chaine de propagation. C’est du moins ce qu’annonce le président de la chambre des Mines de Guinée, au lendemain de la notification du premier cas de Covid-19 dans la zone minière de Kamsar.

Dans un entretien accordé à la rédaction de Guinee114, Ismaël Diakité a aussi tenu à rassurer de la poursuite des travaux avec des mesures de sécurité sanitaire protégeant à la fois les travailleurs et les riverains.

Guinee114.com: un cas déjà dans le secteur minier, notamment à Kamsar, quelle est votre réaction ?
Ismael Diakité: Nous sommes très surpris de cette nouvelle, qui touche l’employé d’un de nos membres qui est la CBG, qui joue un rôle assez important dans notre institution appelée Chambre des mines de Guinée. En temps normal, les questions de santé et sécurité sont au centre de nos politiques de gestion, en particulier celles qui concernent les employés, les collaborateurs, également les communautés.
Nous avons fait des concertations pour savoir l’état des lieux de nos membres, les dispositifs en place et comment procéder à la mobilisation des moyens matériels, financiers et humains afin d’associer ceux-ci aux efforts du gouvernement et les parties prenantes, dont les partenaires au développement, l’OMS en particulier.

Comment sont vos relations avec vos collègues de la CBG, où un cas est testé positif ?

On est surpris, mais pas étonnés et encore moins pas en situation de panique. Car chez nous, la prévention constitue le fondement de nos politiques de santé et de sécurité. Donc nous sommes en pleine solidarité avec nos collègues de la Compagnie de Bauxite de Guinée (CBG), et nous allons continuer à communiquer avec eux pour savoir comment circonscrire la pandémie dans cette zone où évolue la CBG et beaucoup d’autres entreprises minières qui sont membres de la Chambre des mines de Guinée.

Qu’est-ce que vous avez à dire aux populations de cette zone et à ceux qui y travaillent ?

J’assure à tout le monde la continuité des opérations…pour que notre économie puisse continuer à fonctionner. Nous allons continuer à renforcer les mesures barrière, le renforcement de la sensibilisation, le dépistage, la prévention et la prise en charge pratique et efficace.

Ce n’est pas le moment de la panique, on prend les mesures de la pandémie, nous avons les outils, nous avons l’engagement de travailler avec les partenaires sur le terrain. L’essentiel c’est d’assurer qu’il y ait à la fois la sécurité sanitaire renforcée pour les populations, les collaborateurs, et également notre économie continue à tourner en reposant sur le secteur minier en particulier.

Entretien réalisé par Souleymane Bah

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *