La CMG et Afriland Bank lancent un fonds de garantie en faveur des PME évoluant dans les zones minières

devhoster

La chambre des mines de Guinée (CMG) et Afriland First Bank, ont procédé, ce lundi 11 mai 2020, à Conakry, à la signature d’un protocole d’accord, en vue d’accompagner les PME et les entrepreneurs, évoluant dans les zones minières.
Il s’agit d’un fonds de garantie désormais mis en place, et qui devrait être ravitaillé par les différents partenaires, notamment les miniers et les banquiers.
A l’occasion de la cérémonie de signature dudit protocole, le directeur général de Afriland First Bank, Guy Laurent Fondjo, a vanté la portée de ce fonds de garantie, pour les PME et les entrepreneurs locaux :
« C’est dans le cadre des activités des PME et PMI, qui vont bénéficier de l’accompagnement d’Afriland Fisrt Bank, et pouvoir disposer de fonds de garantie. Cela va faciliter l’accès de plusieurs PME aux crédits qui seront octroyés par Afriland First Bank. La disposition d’un fonds de garantie et cet accompagnement avec la chambre des mines, vont crédibiliser davantage les PME et PMI qui seront financées. Elle va aussi susciter plus d’appétit pour nous les banques. C’est une bonne voie pour continuer à financer l’économie des PME» a-t-il assuré devant la presse.
A sa suite, le président de la chambre des mines de Guinée (CMG), Monsieur Ismaël Diakité, s’est aussi réjoui de la signature de ce protocole d’accord avec son partenaire Afriland First Bank :
« Pour les entreprises minières, c’est un grand jour. Ce mécanisme qui a été mis en place et les fonds qui l’accompagnent, vont contribuer à financer les PME au niveau des compagnies minières et à faciliter le développement d’un tissu de PME autour des compagnies minières. De manière à ce que la chaîne de valeurs se développe davantage que et les guinéens se sentent impliqués dans le développement minier. Car le développement minier ne se limite pas seulement à exploiter et à exporter. Il faut aussi désenclaver économiquement les régions et zones dans lesquelles nous exploitons », a-t-il soutenu.
A souligner que ce fonds de garantie à première demande, est alimenté par une subvention de l’UNCDF, d’un montant de 100 mille dollars US.
Ce fonds recevra des contributions de la chambre des mines de Guinée (CMG), des sociétés minières et autres partenaires au développement.
Mosaiqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench