Exploitation minière : Winning Consortium procède à la pose de la première pierre du port au compte de l’exploitation des mines de fer du Simandou

Winning Consortium Simandou vient d’écrire un nouveau chapitre dans l’histoire du projet Simandou à travers la pose, le 6 octobre 2020, de la première pierre d’un port au compte de l’exploitation des mines de fer du mont Simandou.

La cérémonie de pose de cette première pierre s’est déroulée à Moribayah, sous –préfecture de Maférinyah dans la préfecture de Forécariah, en présence des responsables de Winning Consortium, des autorités administratives, locales et de plusieurs personnalités invitées  pour la circonstance.

Prenant le premier la parole, M. Moustapha  Touré, sous-préfet de Maferinyah, , a tenu à relever l’importance de ce projet de port qui a une portée socio-économique pour les populations de la localité en particulier et pour la Guinée en général.

 

 

 

 

Pour sa part,  M. Sun Xiushun , PDG de Winning Consortium Simandou a, au nom du conseil d’administration de son Groupe,   souhaité la bienvenue à tous les participants avant de décliner les grands enjeux du projet. Ainsi, il a déclaré que « dans sa phase initiale, le port abritera le terminal de la voie de transport maritime du matériel et des équipements pour la construction des infrastructures minières et ferroviaires de la mine de Simandou. Dans un proche avenir, ce port deviendra l’ouverture sur le monde pour le transport des ressources minières et agricoles de la Guinée, y compris pour la mine de fer de Simandou qui sera sa première raison d’être. A long terme, il pourrait se transformer en un port de libre-échange, diversifié et moderne, qui contribuera à la croissance économique de la région. ». Dans la même lancée, M. Xiushun a salué «  la détermination du Gouvernement et du peuple de Guinée » à lutter contre la pandémie du coronavirus avant d’assurer du soutien de Winning Consortium dans cette lutte sanitaire dans la mesure où  cette situation ne devrait pas « impacter l’avancement du projet Simandou .

Au nom du Gouvernement, M. Cheick Ahmed Keita, Directeur de cabinet représentant le Ministère des Mines et de la Géologie de Guinée, a indiqué que la pose de la première pierre du port de Moribayah marque une étape importante du projet d’exploitation du mont Simandou et la détermination de Winning Consortium à développer ce projet , en tant que « puissant levier de développement socio-économique » incluant le secteur agricole et d’autres secteurs de croissance. Selon lui, ce port à usage multiple et les investissements de près de 15 milliards de dollars prévus dans le cadre du projet Simandou vont créer des bénéfices pour l’Etat à chacune de ses phases d’évolution, favoriser les achats locaux, créer des milliers d’emplois directs et indirects.

Pour terminer, M. Keita a invité les populations à soutenir les activités du projet Simandou qui va « accélérer le développement » dans la préfecture de Forécariah, et plus largement en Guinée, avant de lancer un appel aux jeunes qui gagneraient à se former pour répondre aux aspirations du projet Simandou en termes de respect du contenu local.

Enfin, il convient de noter, pour rappel, que suite à l’approbation en Conseil des Ministres du Gouvernement de Guinée, le jeudi 4 juin 2020,  de la signature de la convention de base pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning et le gouvernement guinéen ont signé le 9 juin de la même année, la convention de base d’une durée de 25 ans au Ministère des Mines.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre des Mines, M. Abdoulaye Magassouba, du Ministre du Budget, M. Ismaël Dioubaté, ainsi que M. Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB, M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB, M. Ismaël Diakité, Directeur-Général Adjoint de la SMB et Président de la Chambre des Mines de Guinée, ainsi que Mme Jiang Xiaobei et Mme Molly Zhao représentant Shandong Weiqiao et Winning International Group.

L’ensemble de ce projet porte l’investissement du Consortium à un montant estimé à 15 milliards de dollars US, dont 6 milliards de dollars US d’investissements sur fonds propres. Au-delà des nombreuses retombées en termes d’emplois directs et indirects ainsi que d’achats locaux, le Ministère des Mines et de la Géologie estime que les revenus directs de l’État seront de l’ordre de 15,5 milliards de dollars US sur la durée de la convention.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked*