Lancement du partenariat Public-Prive SMART : La déclaration du Président de la Chambre des Mines sur les conséquences de la migration sur la continuité des activités dans le secteur minier

Le Gouvernement Guinéen en collaboration avec le Système de Nations Unis (SNU) à travers l’Agence des Nations Unies pour la Migration (OIM) a lancé officiellement le mercredi 30 septembre 2020 à Conakry, le Partenariat Public-Privé pour Sécuriser la Mobilité et les Approvisionnements inter-Régionaux et Transfrontaliers (SMART).

Cette initiative a pour objectif de renforcer la résilience de systèmes de surveillance le long des frontières et des principales routes de migration interne afin de prévenir la propagation de la pandémie de COVID-19 tout en assurant la liberté de mouvement des personnes, biens et services essentiels.

S’exprimant sur la question, M. Ismaël Diakité, Président de la Chambre des Mines de Guinée, a déclaré qu’en termes de production, « nous n’avons pas connu de baisse de production grâce à nos plans de résilience. Néanmoins, ce flux migratoire à la recherche d’emplois vient créer des risques au niveau de nos sites. Heureusement, nous continuons à être en synergie avec nos partenaires pour contenir la propagation du virus. »

A noter que le partenariat SMART sera mis en œuvre par un consortium constitue par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), la Chambre des mines de Guinée, la Plateforme de concertation du secteur privé guinéen (PCSPG) et l’Agence des Nations Unies pour la Migration (OIM) en Guinée.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked*